En moins de 5 minutes, donnez-nous votre avis sur votre visite sur ciel.com !

Vous êtes auto-entrepreneur ?
Concentrez-vous sur le succès de votre activité.
Sage vous facilite sa gestion.

0 Solution trouvée

Nous sommes désolés. Il semblerait que les critères sélectionnés n’aboutissent à aucune proposition.

Seules les solutions logicielles disponibles pour un achat en ligne sont présentées sur ciel.com. De plus, notre catalogue de produits s’adresse aux petites entreprises ou à certain type de sociétés ayant une activité ou un profil spécifique : professionnels du bâtiment, associations ou professions libérales.

Nous vous suggérons de contacter par téléphone ou par chat nos conseillers afin d’étudier votre demande. Nos équipes sont disponibles du lundi au jeudi de 9h à 18h et le vendredi de 9h à 17h.
Contactez le service commercial au 01 55 26 33 00
ou faites-vous appeler gratuitement par un conseiller.

Vous pouvez également visiter notre site sage.com présentant la large gamme des solutions de gestion pour TPE, PME et grandes entreprises.

Critères de recherche

Le régime de l’auto-entrepreneur a été créé en 2009 pour favoriser la création d’entreprise en simplifiant considérablement les démarches administratives à accomplir. En particulier, la déclaration d’activité est gratuite et se fait très facilement sur Internet. Trois types d’activité sont possibles : artisanale, commerciale ou libérale. Les auto-entrepreneurs qui exercent une activité artisanale ou commerciale doivent obligatoirement s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés.
Le régime de l’auto-entrepreneur est accessible à tous et peut être cumulé avec n’importe quelle situation (retraite, chômage, emploi salarié, …). L’auto-entreprise est une entreprise individuelle avec un numéro unique d’identification SIREN et SIRET. Son chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser 82 800 euros HT pour les activités d’achat/vente, fabrication de produits, prestations d’hébergement, et 33 200 euros HT pour les activités de service, commerciales ou artisanales, ainsi que les activités libérales.
Affilié à la sécurité sociale des indépendants, l’auto-entrepreneur n’est soumis ni à la TVA ni à l’impôt sur les sociétés. Il verse des cotisations proportionnelles au chiffre d’affaires encaissé (le taux varie en fonction de l’activité) et peut valider des trimestres de retraite.
Au-delà d’un certain seuil, il est tenu de télé-déclarer son chiffre d’affaires et de télé-payer ses cotisations sociales.